Glossaire

A

Abri météorologique

Construction légère constituée d'un assemblage de coupelles blanches en bois ou en plastique, destiné à héberger des instruments de mesure météorologique. Sa couleur blanche limite l’absorption du rayonnement solaire qui pourrait faire surchauffer l'intérieur de l'abri et fausser le résultat des mesures. Les coupelles permettent la libre circulation de l'air. L'abri contient un certain nombre d'appareils de mesure qui doivent être protégés des intempéries et du rayonnement solaire direct. À l'intérieur sont généralement disposés un thermomètre à minimum, un thermomètre à minimum, un baromètre anéroïde et un psychromètre.

Accalmie

Diminution importante de la vitesse du vent.

Aérosol

Ensemble de minuscules particules solides ou liquides en suspension dans l'air. Les aérosols peuvent être d'origine naturelle (sels marins, poussières volcaniques, pollen, etc.) ou artificielle (poussières de combustion, vapeurs gazeuses de produits chimiques, etc.)

Air

Jusque vers 100 km d'altitude (limite supérieure de l'homosphère), l'air sec garde en volume une composition volumétrique quasi constante, où prédominent l'azote (environ 78 %), l'oxygène diatomique (environ 21 %) et l'argon (environ 1 %). Outre la vapeur d'eau et le gaz carbonique , tous deux en composition variable, l'air comporte également de nombreux autres composants à l'état de traces : gaz rares autres que l'argon, hydrogène, ozone, monoxyde de carbone, etc.

Alizé

Vent soufflant au dessus de l'océan dans les zones comprises entre 0 et 30 degrés de latitude, vent de nord-est dans l'hémisphère nord et de sud-est dans l'hémisphère sud.

Anémomètre

Appareil permettant de mesurer la vitesse du vent. Il est souvent constitué de 3 demi coquilles montées sur un axe fixe. On parle alors d'anémomètre à coupelles, et la vitesse du vent est proportionnelle à la vitesse de rotation de l'anémomètre.

Anticyclone

Est un phénomène du temps associé avec la haute pression atmosphérique. Les anticyclones généralement apportent du beau temps et des ciels clairs car l'air froid à pression élevée contient moins d'eau. Cependant comme l'anticyclone se déplace sur la surface d'une terre il peut s'échauffer localement donc absorber de l'eau de la terre ou des océans ou rencontrer de l'air plus chaud et humide.

Arc-en-ciel

Est un phénomène lumineux en forme d'arc de cercle, parfois visible dans le ciel pendant une averse. Il est observable à l'opposé du soleil, l'arc-en-ciel présente les couleurs du spectre résulte de la dispersion de la lumière solaire par réfraction et réflexion dans les gouttelettes d'eau qui se forment lorsqu'un nuage se résout en pluie. Les sept couleurs de l'arc-en-ciel sont : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, indigo et violet.

Atmosphère

L'atmosphère terrestre se compose d'environ 79,1 % d'azote (en volume), 20,9 % d'oxygène, 0,036 % de dioxyde de carbone et de gaz divers à l'état de traces. On peut diviser l'atmosphère en différentes couches selon leur teneur en gaz et leurs caractéristiques chimiques. La couche se trouvant le plus près de la Terre se nomme troposphère; elle peut présenter une épaisseur de 8 km aux pôles et de 17 km à l'équateur. La couche suivante, appelée stratosphère, atteint une altitude de quelque 50 km. La troisième couche, ou mésosphère, possède une épaisseur d'environ 80 à 90 km, tandis que la thermosphère, ou ionosphère, s'amincit graduellement, formant une frontière indéfinie avec l'espace interplanétaire. Les gaz se mélangent très peu d'une couche à l'autre.

Avalanche
Une rupture d'un équilibre qui entraîne le glissement d'une quantité de neige. La rupture peut être d'ordre thermique (effets climatiques) ou mécanique (effets du poids, surcharge).
Averse

Forme de précipitations. Elle se caractérise par un début et une fin brusque et par des variations importantes et rapides d'intensité. Souvent forte et de courte durée, elle tombe de nuages puissamment convectifs sous forme de pluie, de neige , de grêle ou de grésil .

B

Ballon-sonde

Il s'agit d'un ballon en caoutchouc ou néoprène gonflé à l'hydrogène (ou à l'hélium) dont le diamètre au sol est d'environ 2m.

Baromètre

Est un instrument météorologique destiné à mesurer la pression atmosphérique.

Beaufort (échelle de)

Est une échelle de classification et de désignation de la force du vent par degrés successifs, numérotés de 0 à 12. Cette échelle (de) Beaufort est aujourd'hui d'un usage universel en météorologie marine ; elle est également applicable sur la terre ferme à travers des descriptions de substitution concernant l'observateur et le milieu environnant.

Blizzard

Tempête de neige par arrivée d’air froid.

Bourrasque
Tourbillon de vent impétueux et de peu de durée.
Brise de mer

La brise de mer est un vent léger qui souffle la journée de la mer vers la terre et qui se produit principalement au printemps et en été, de préférence les jours de beau temps. En effet, c'est le soleil qui est le principal acteur de ce phénomène. Sous l'effet du soleil, la terre se réchauffe beaucoup plus vite que la mer. L'air chaud étant léger, il s'élève alors en altitude. Pour combler sa place près du sol sur le rivage, c'est l'air frais maritime qui le remplace, d'où un courant d'air venant de la mer le jour. Cet air réalise en fait un circuit : l'air chaud s'élève au-dessus de la terre; une fois en altitude, il se dirige vers la mer pour remplacer l'air frais plus lourd qui descend. Cet air frais se dirige donc vers le rivage où l'air chaud lui laisse la place. Ce phénomène de brise de mer n'intéresse que les premiers kilomètres de côtes, où par conséquent il fait souvent beaucoup plus frais que dans l'intérieur. Le phénomène inverse de la brise de mer se produit la nuit, et on l'appelle donc la brise de terre.

Brise de terre

En cours de nuit, et surtout par ciel clair, la température descend rapidement au-dessus de la terre alors qu'au contraire cette baisse se fait lentement au-dessus de la mer. La mer est en effet un fluide qui se refroidit extrêmement lentement. Cette fois-ci, c'est donc au-dessus de la mer que l'air est le plus chaud. Il s'élève alors puis se dirige en altitude vers la terre où il se refroidit. En se refroidissant, il s'alourdit et redescend vers la Côte pour regagner ensuite la mer, d'où une petite brise soufflant cette fois-ci de la terre vers la mer.

Brouillard

Amas de gouttelettes d'eau en suspension dans l'air et formant un nuage près du sol, limitant la visibilité au dessous de 1km.

Bruine

Une précipitation dont les gouttes d'eau paraissent flotter dans l'air à cause de leur petite taille (moins d'un millimètre).

 

Brume

Est constituée de microscopiques gouttelettes d'eau en suspension près du sol (c'est un brouillard léger). Elle n'abaisse pas la visibilité au-dessous de 1 km (comme le fait le brouillard).

Bulletin météorologique

Comporte des renseignements sur le temps observé ou prévu. Parmi les bulletins météorologiques figurent les messages d'observation, les bulletins de prévision et les avis météorologiques relatifs à des phénomènes dangereux ou exceptionnels.

C

Canicule

Période (s’échelonnant de un jour à plusieurs mois) de très grande chaleur.

Capteur météorologique

Appareil qui permet de transformer un élément du temps (température, vent, etc.) en un signal électrique ou numérique dans le but d'obtenir une valeur précise.

Carte météorologique

Carte géographique sur laquelle des informations climatologiques sont présentées, comme la distribution annuelle des précipitations, les températures moyennes dans le monde.

Carte synoptique
Carte géographique sur laquelle les conditions ou les éléments météorologiques sont représentés par des chiffres, des symboles ou des lignes.
Cellule convective

Est une région de l'atmosphère dans laquelle l'air est animé de mouvements convectifs, donc verticaux, se traduisant par la persistance de courants ascendants et de courants descendants qui s'entretiennent mutuellement grâce à des échanges d'énergie et de parcelles d'air limités à la région concernée et à son environnement immédiat.

Centre météorologique

Peut être un organisme à la fois scientifique, technique et administratif qui dispose des moyens nécessaires pour assurer différentes activités météorologiques opérationnelles au niveau international, national, régional ou local.

Chergui
Vent du sud chaud et sec du type Sirocco au Maroc.
Chom

Vent du sud chaud et sec.

Circulation atmosphérique

Mouvement des masses d'air s'étendant sur une partie ou la totalité de la Terre. Les zones climatiques sont déterminées par ces mouvements.

Circulation océanique

Mouvement des masses d'eau océaniques à l'échelle planétaire. Ces mouvements forment les courants marins.

Climat
Est l'aspect du temps sur une longue période en un domaine spatial déterminé. C'est un ensemble ordonné des états de l'atmosphère et de leurs interactions avec la surface sur une période donnée et sur une étendue déterminée.
Climatologie

Est la branche de la météorologie consacrée à l’étude des climats.

Convection

Phénomène de montée de l'air chaud, plus léger que l'air environnant.

Coriolis

Force désignée par le nom du savant français Gaspard-Gustave de Coriolis qui, en 1835, découvrit que la rotation quotidienne de la Terre sur son axe exerçait une force sur tous les éléments en déplacement libre, comme le vent. Dans l'hémisphère Nord, la rotation de la Terre fait dévier les vents vers la droite. Dans l'hémisphère Sud, c'est vers la gauche.

Courant ascendant

Courant d'air qui s'élève, parfois rapidement.

Courant descendant

Colonne d'air assez frais qui s'affaisse rapidement vers le sol.

Courant jet

Vents très rapides (jusqu’à 400km/h) résultant du fort contraste thermique existant entre la troposphère et la stratosphère (10000m).

Courant marin

Tout comme l'air dans l'atmosphère , l'eau de l'océan mondial est un fluide dont les déplacements, dans certaines régions et au moins à certaines époques de l'année, s'organisent en courants horizontaux ou verticaux appelés les courants marins. Ceux-ci, beaucoup plus lents et réguliers que les courants aériens dans l'ensemble, n'en sont pas moins suscités par des facteurs physiques analogues à ceux qui entretiennent la circulation générale des vents.

Crue

Toute élévation du niveau d'un cours d'eau - fleuve, rivière, torrent, d'un canal ou d'un plan d'eau tel qu'un lac est appelée une crue lorsqu'elle a pour cause un apport important en eau liquide consécutif à une période de précipitations ou bien de fonte de neige ou de glace.

Cumulus

Est un genre de nuage d'extension verticale variable : aux latitudes tempérées, sa base peut se situer à faible altitude et ne dépasse pas de toute façon 2000 mètres de hauteur, tandis que son épaisseur peut aller de 100 mètres à 5 000 mètres. Il se développe en amas séparés, qui prennent la forme de tours dont les protubérances arrondies au sommet bourgeonnent souvent comme un chou-fleur ; sa base aplatie est plutôt sombre alors que les parties éclairées par le soleil sont souvent d'un blanc éclatant.

Cyclone
Tempête caractérisée par le mouvement giratoire convergent et ascendant du vent autour d'une zone de basse pression. On dit cyclone tropical un cyclone se formant dans les zones tropicales. Il s'agit d'un système météorologique pouvant s'étendre sur plusieurs centaines de kilomètres. Lorsqu'il parvient à maturité, il devient ouragan.

D

Dégel

Fusion de la neige ou de la glace au sol par suite d'une élévation de température au-dessus de 0 °C.

Degré Celsius

Est l'unité de repérage de la température définie par l'échelle Celsius est le degré Celsius ; de même que cette échelle de température , il est en usage en France et dans la grande majorité des pays, et de plus les travaux scientifiques y recourent préférentiellement, même là où le degré Fahrenheit est d'un emploi courant.

Dépression

Zone où la pression atmosphérique, ajustée au niveau de la mer, diminue horizontalement vers un centre de basse pression, c'est-à-dire un minimum local de pression. On associe les dépressions au mauvais temps, car la dynamique qui entoure une dépression présuppose l'existence de courants ascendants qui provoquent des nuages et de la précipitation.

Dorsale

Est une région anticyclonique prenant une forme suffisamment allongée pour qu'on puisse y distinguer à chaque niveau horizontal un axe passant par son centre.

E

Eclair

Les éclairs sont des décharges électriques qui se manifestent au cours d'un orage: dans un nuage orageux les particules les plus fines montent plus haut vers le sommet du nuage, le frottement entre ces particules et les plus grosses restant à la base du nuage crée une séparation des charges électriques, les particules les plus légères se chargent positivement et celle restant à la base du nuage négativement. Du fait des mouvements verticaux violents, un déséquilibre entre les charges au sein du nuage se crée. Il en est de même entre le sol et la base du nuage.

Eclipse

Débute lorsque le bord lunaire pénètre dans la zone de pénombre. Il ne faut pas s'attendre à voir la lune s'assombrir immédiatement. L'entrée dans la pénombre ne cause qu'un effet très subtil, presque imperceptible, sur la pleine lune. On ne devrait commencer à distinguer un changement d'apparence que lorsque la lune est à mi-chemin dans la pénombre. A ce moment, il se pourrait qu'apparaisse une ombre très légère sur le côté nord-ouest de la lune. Au fil des minutes, la pénombre deviendra plus prononcée et plus évidente.

Effet orographique

Effet d'une montagne ou d'une colline qui provoque l'ascendance de l'air.

El Niño

En espagnol, El Niño signifie petit garçon. C'est le terme que les pêcheurs d'Amérique du Sud utilisent pour désigner un courant océanique plus chaud que d'habitude le long de la côte ouest de ce continent à l'époque de Noël. La plupart des années, les alizés forts et prédominants soufflent vers l'ouest, en entraînant les eaux superficielles les plus chaudes à travers le Pacifique et à destination de l'Australie et de l'Indonésie. Mais, parfois (tous les deux à sept ans), ces alizés s'affaiblissent ou changent de direction. Les eaux chaudes peuvent ainsi changer de direction et s'acheminer vers la côte d'Amérique du Sud, en y augmentant de jusqu'à 5 °C les températures de l'eau. Il en découle des changements dans la pression atmosphérique, lesquels modifient la configuration météorologique mondiale.

Eté indien

Période de temps calme et plus chaud qui se produit au milieu ou vers la fin de l'automne en Amérique du Nord.

F

Fenêtre atmosphérique

Domaine du spectre électromagnétique où l'atmosphère est presque transparente. Les radiations terrestres dont les longueurs d'onde appartiennent à la fenêtre atmosphérique sont très peu absorbées par l'atmosphère et se perdent dans l'espace.

Foudre

Est un phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive. Suite aux nombreux et violents déplacements de la vapeur d’eau, à l’intérieur de nuage d’orage, l’accumulation de très fortes charges électriques crée un champ électrique, qui va ioniser l’air par arrachement d’électrons.

L’arc en retour se déclenche alors et utilise le canal du précurseur pour libérer les charges électriques cumulées. Sa vitesse peut alors dépasser 100000km/s. a couleur de l’éclair est blanche dans un air sec, jaune en présence d’une grande quantité de poussière, rouge en cas de pluie et bleue en présence de grêle.

Frasil

Plaquettes de glace flottante dans les cours d'eau.

Frimas

Brouillard froid et épais qui gèle dans l'air et qui produit un dépôt de glace sur les objets.

Front

Zone de transition entre deux masses d'air différentes.

Front chaud

Zone de transition qui sépare une masse d'air chaud et une masse d'air froid. La masse d'air froid recule et laisse entrer la masse d'air chaud.

Front froid

Quand une masse d'air froid arrive, en repoussant une masse d'air chaud, la ligne de démarcation des deux masses s'appelle front froid.

G

Gel

Lorsque la température devient inférieure à environ 0°C (32 °F), l'eau passe alors de la phase liquide à la phase solide. On dit que l'eau gèle.

Gharbi

Fort vent de sud-Ouest humide chargé de poussière au Maroc. Apporte des "pluies rouges" en France, Italie et en Grèce.

Giboulée

Brève averse souvent accompagnée de vent , au cours de laquelle se mêlent à la pluie des éléments de précipitations d'autre nature : grêlons ou bien flocons de neige , ou simplement granules de glaces ou neige fondante.

Girouette

Se compose d'une flèche et d'un gouvernail continuellement maintenus dans la direction d'où vient le vent. La direction du vent s'obtient par comparaison de la position de la girouette avec un croisillon fixe indiquant les points cardinaux ou par transmission électrique à distance, chaque position de la girouette fermant un seul circuit dans lequel est inclus un indicateur de direction.

Givre

Est un dépôt de glace blanche sur les objets plus froids que 0°C. Cette glace est formée à partir de la congélation de la vapeur d'eau, du brouillard ou de la brume.

Grain

Phénomène atmosphérique caractérisé par une variation très importante de la vitesse du vent d'une durée de quelques minutes. Souvent accompagné d'averses ou d'orages.

Grêle

Type de précipitation qui résulte parfois d'orages particulièrement forts. Elle prend la forme de billes de glace (grêlons) dont la taille peut varier entre quelques millimètres et une dizaine de centimètres.

Grêlon

Globule ou morceau de glace dont le diamètre varie entre 5 et 50 mm ou plus. La chute des grêlons constitue la grêle.

Grésil

Précipitation formée de pluie partiellement gelée.

H

Hautes latitudes

Régions proches des pôles Nord et Sud; ces régions ont des climats polaires.

Héliographe

Instrument météorologique destiné à mesurer la valeur journalière de la durée d'insolation au point de la surface terrestre où il est implanté. C'est donc un appareil enregistreur, qui fournit une grandeur météorologique dont les valeurs, inutilisée dans la chaîne de prévision, ont par contre une importance significative en climatologie.

Humidité

Il désigne l'évaluation quantitative de la présence de vapeur d'eau dans l'air d'une région de l'atmosphère : une telle évaluation peut s'effectuer par différents critères, dont le plus courant est l'humidité relative , quoique un autre critère, le rapport de mélange , soit fréquemment employé lui aussi en météorologie.

Hydrométéore

Toute forme de précipitations (neige, pluie, grêle, etc.).

Hygromètre

Instrument permettant de mesurer l'humidité de l'air. Il en existe plusieurs types : hygromètre à cheveu, hygromètre à condensation, hygromètre à absorption, etc.

I

Imbat

Brise de mer en Afrique du nord.

Indice de refroidissement du vent

Mesure de l'effet combiné de la température de l'air et de la vitesse du vent. Plus l'indice est élevé, plus les parties du corps exposées au vent se refroidissent rapidement. Ainsi, le vent accélère la perte de chaleur.

Inondation

Le niveau de l'eau excède ses valeurs habituelles jusqu'à submerger une superficie plus ou moins importante de la terre qui l'environne.

Instabilité

État de l'atmosphère tel que toute perturbation introduite dans cet état s'amplifie. Ce terme est souvent utilisé pour désigner l'état de l'atmosphère lorsqu'une masse d'air continue à s'élever tant que sa température reste supérieure à celle de l'air environnant.

Intempérie

La manifestation simultanée ou successive de phénomènes météorologiques générateurs de mauvais temps comme les précipitations ou le grand vent , ou bien de conditions désagréables parce qu'inhabituelles comme les températures excessivement basses ou élevées, constitue une intempérie.

J

K

Kelvin

Est l'unité de repérage de la température d'un corps physique suivant l' échelle de température absolue associée à l'échelle de température Celsius: si TK (en kelvins) et TC (en degrés Celsius ) sont les valeurs de cette température obtenues respectivement dans les première et seconde échelles, on passe d'une valeur à l'autre simplement par les égalités TC = TK - 273,15 ou TK = TC + 273,15.

Kilo Pascal

Unité de mesure de la pression atmosphérique : 1 kPa = 1000 N/m2 = 1000 kg/s2.m.

L

La Niña

À peu près tous les quatre ou cinq ans, au large de la côte ouest d'Amérique du Sud, une masse d'eau plus fraîche que la normale remplace le courant El Niño, plus chaud que la normale. Cette masse d'eau, qui s'appelle La Nina (fillette), peut tomber jusqu'à 2 °C au-dessous de la température moyenne à la surface de la mer, de 28 °C. À l'inverse d'El Niño, La Nina apporte des situations météorologiques contraires à celle apportée par El Niño.

Latitudes

L'une des coordonnées d'un point de la surface terrestre. Distance, donnée en degrés, de ce point à l'équateur. On parle de latitude Nord dans l'hémisphère Nord et de latitude Sud dans l'hémisphère Sud.

Latitudes moyennes

Régions qui s'étendent entre le cercle arctique et le tropique du Cancer (y compris l'Amérique du Nord et l'Europe) et entre le cercle antarctique et le tropique du Capricorne. Ces régions ont des climats tempérés.

LIDAR

Acronyme de LIght Detection And Ranging, le Lidar fonctionne de la même façon qu'un radar à la seule différence qu'il utilise un faisceau laser pour sonder l'atmosphère. En raison de sa haute résolution temporelle et spatiale, cet instrument est capable de mesurer les rafales de vent à l'avant des fronts ou en altitude.

Ligne de grains

Ligne imaginaire le long de laquelle se produit le phénomène des grains.

Longitudes

L'une des coordonnées d'un point de la surface terrestre. Distance, donnée en degrés, de ce point au méridien d'origine.

M

Masse d'air

L'air qui stagne ou se déplace très lentement sur une région géographique à caractéristiques constantes, tend à devenir homogène dans le plan horizontal et à acquérir les caractéristiques thermiques et hygrométriques de cette région pour peu que la durée de contact soit suffisante. Ainsi, de l'air qui stagne sur un continent froid et sec devient lui-même froid et sec; de même, de l'air qui stagne sur un océan chaud devient chaud et humide. Ces blocs d'air ainsi homogénéisés sont appelés des "masses d'air". Les régions où elles prennent naissance sont appelées les "sources".

Météorologie

La science des phénomènes atmosphériques (ordinairement de courte durée à une échelle précise).

Microclimat

Climat d'une petite région qui diffère du climat de la grande région dans laquelle elle est située.

Mirage
Le mirage est une illusion qui résulte de la formation d’une couche d’air chaud ou froid près du sol et de la déviation des rayons lumineux qu’elle provoque. Il existe deux types de mirages, le mirage chaud (ou inférieur) et le mirage froid (ou supérieur).
• Le mirage chaud : La présence d'une couche d'air chaud près du sol entraîne une déviation des rayons lumineux ; ceux-ci n'arrivent plus en ligne droite à l'œil de l'observateur. La trajectoire de ces rayons lumineux se courbe. L'œil humain raisonne avec logique : les rayons lumineux arrivent selon lui en ligne droite. Ce que l'observateur verra ne sera donc que le reflet de la couche froide surmontant l'air chaud du sol : le ciel (que l'on confond alors avec une étendue d'eau). Ces mirages sont fréquents dans les grandes étendues désertiques chauffées à blanc par le soleil.
• Le mirage froid : Les mirages existent aussi dans les régions polaires ou sur les océans. L'air au contact d'une surface froide entraîne la formation d'une couche d'air froid près du sol. La trajectoire des rayons lumineux est déformée, L'œil verra alors l'objet surélevé par rapport au sol!
Mistral

Est un vent violent, froid et généralement sec. Le mistral souffle par rafales pouvant dépasser 100 km/h autour d'une vitesse moyenne qui atteint couramment une cinquantaine de km/h dans la journée, voire bien davantage, tout en se calmant sensiblement chaque nuit. Ce vent régional, bien que souvent plus fort en hiver et au printemps, survient en toute saison ; il peut persister durant une période très variable, réduite parfois à un ou deux jours, mais couvrant plus souvent plusieurs jours ou dépassant même la semaine.

Mousson

Vent saisonnier des régions tropicales résultant du franchissement de l'équateur par les alizés (surtout en Asie méridionale). Il souffle vers la mer en hiver et vers la terre en été.

N

Neige

Précipitation de cristaux de glace, tombant d’un nuage. Lorsque plusieurs cristaux (généralement étoilés) sont agglomérés ils forment des flocons de neige.

Nivomètre

Instrument de mesure de la hauteur d'eau qui est tombée sous forme de neige. Cette hauteur est déterminée en fonction du poids de la neige ou après la fonte de la neige.

Nuage

Est constitué de minuscules gouttelettes d’eau ou de cristaux de glace qui sont en suspension dans l’atmosphère.

Nuage d'onde stationnaire

Nuage formé au sommet d'une onde stationnaire dans le flux d'air provoqué par la présence d'un pic montagneux ou d'une chaîne montagneuse. Le vent souffle à travers le nuage qui demeure stationnaire.

Nuage surfondu

Nuage dans lequel les gouttelettes d'eau demeurent à l'état liquide bien que la température soit inférieure au point de congélation (0 °C).

O

Observation météorologique

Évaluation ou mesure d'un ou de plusieurs éléments météorologiques comme la température, l'humidité, etc.

Observation synoptique

Observation météorologique effectuée au même instant dans de nombreuses stations à travers le monde afin d'obtenir une représentation générale (à l'échelle synoptique) de l'état de l'atmosphère.

Oeil d'un ouragan

Zone presque circulaire au centre d'un ouragan, et qui se caractérise par des vents légers et du beau temps.

Orage

Sont des nuages au sein desquels se produisent des décharges électriques dont les manifestations sont les éclaires et le tonnerre.

Orographique

Qualificatif désignant ce qui se rapporte aux chaînes montagneuses ; ainsi, une montagne ou une colline qui provoque l'ascendance de l'air est une barrière orographique.

Ouragan

Est une puissante tempête qui engendre des vents extrêmement rapides. L'ouragan est un cyclone (dépression) de très forte intensité. Il abrite parfois des centaines d'orages et peut s'étendre sur des centaines de kilomètres.

P

Perturbations

Désigne toute association de phénomènes météorologiques engendrant une dégradation du temps lors de l'évolution d'une dépression, pouvant aller parfois jusqu'à la genèse de tempêtes. Aux latitudes tempérées, cette expression s'applique couramment au système dépressionnaire structuré par un front chaud , un secteur chaud et un front froid; elle peut également désigner la zone nuageuse associée à un tel système ou, simplement, à un front froid isolé.

Pluie

Eau à l'état liquide tombant du ciel. Elle résulte de l'évaporation de l'humidité qui existe dans la nature et plus particulièrement des grandes étendues d'eau. Cette vapeur d'eau s'élève et au contact d'air plus froid se condense et donne des nuages. Lorsque la condensation est trop importante et que les gouttes d'eau alors formées sont trop lourdes, elles tombent, on dit alors qu'il pleut.

Pluie acide

Précipitation de gouttelettes de pluie qui possèdent une acidité élevée. Les causes de cette acidification sont liées aux activités des êtres humains (pollution).

Pluviomètre

Il s'agit d'un instrument totalisateur qui donne la quantité de précipitation (bruine, pluie, neige, neige en grain ...) tombée pendant une certaine période et captée par un réservoir en forme de cône offrant une surface de réception de 400 cm² abritée du vent. Il existe des modèles à tube court pour recueillir la pluie et des modèles à tube long pour la neige. La lecture est directe, sur une échelle graduée, sinon le contenu du réservoir est renversé dans une éprouvette graduée en plexiglas. Quand il s'agit d'averses de neige, on compte qu'1 cm de neige correspond à 1 mm d'eau. On peut également faire fondre la neige en prenant soin de récupérer la vapeur, mais en général dans les contrées très enneigées les observateurs n'ont pas le temps d'effectuer cette opération.

Point de rosée

Est une donnée météorologique calculée à partir de la pression et la température. Le point de rosée de l'air est la température à laquelle, tt en gardant inchangées les conditions barométriques courantes, l'air devient saturé de vapeur d'eau. Alors, si les conditions sont favorables, la vapeur se condense en aérosol, créant de la brume ou des nuages.

Précipitation

Désigne des cristaux de glace ou des gouttelettes d'eau qui, ayant été soumis à des processus de condensation et d'agrégation à l'intérieur des nuages, sont devenus trop lourds pour demeurer en suspension dans l'atmosphère et tombent au sol. La précipitation peut prendre les formes suivantes: pluie, neige, bruine, grésil, grêle.

Prévision synoptique

Prévisions basées sur la collecte et l'analyse d'observations du temps d'une région aussi vaste que possible.

Psychromètre

Si le bulbe d'un thermomètre ordinaire est recouvert d'un morceau de mousseline, on obtient un thermomètre humide parfois dénommé à tord thermomètre mouillé, pour autant que la mousseline soit constamment humectée à l'aide d'eau pure. La valeur qu'il affiche indique la température du point de rosée. L'écart entre la température lue au thermomètre humide et celle du thermomètre ordinaire (thermomètre sec) permet, notamment, de calculer l'humidité relative de l'air. En effet, la diminution de la température affichée sur le thermomètre humide est due à l'évaporation de l'eau imprégnant la mousseline et résulte d'une perte de chaleur sous forme de chaleur latente de vaporisation. La quantité d'eau évaporée par unité de temps et, par conséquent, la valeur de la baisse de température dépend de la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air environnant le thermomètre; elle est d'autant plus importante que l'air est plus sec. Si cet air est saturé, il n'y a aucune évaporation et la température du thermomètre humide est identique à celle du thermomètre sec. La combinaison d'un thermomètre sec et d'un thermomètre humide s'appelle un psychromètre.

Pyranomètre

Est un appareil mesurant le rayonnement global du ciel (en W/m²) ou l'irradiance (en W/m²/s) . A l'image du bolomètre, il comprend une double coupelle de verre, une série de thermocouples et un système d’enregistrement de la force électromotrice produite par la pression de rayonnement. Les coupelles de verre filtrent la bande de longueurs d’onde à mesurer (en général de 0.3 à 3 mm) et limitent la condensation de la vapeur d’eau.

Q

QNH

(donné par la tour avant l'envol d'un avion) est le paramètre le plus important lorsque le vol n' est plus local. Le QNH correspond à la pression au niveau de la mer et permet donc , après le réglage d'un altimètre, de connaître l' altitude de l' avion par rapport au niveau de la mer. Or, sur une carte de navigation, l' altitude topographique d' un obstacle est donné par rapport au niveau de la mer, cette référence commune permet donc de connaître la hauteur par rapport à l' obstacle. Le QNH dépend du lieu, du climat et varie dans le temps.

R

RADAR

Acronyme de RAdio Detection And Ranging. Une cible métallique entraînée par un ballon-sonde réfléchit une partie de l'énergie émise par l'équipement au sol. La réception de l'énergie réfléchie permet de déterminer à tout moment la position du ballon et de calculer la direction ainsi que la vitesse du vent à tous niveaux.

Radiomètre

Instrument destiné à la mesure du rayonnement.

Radiosondage

Technique d'observation en altitude des propriétés de l'atmosphère grâce à un ballon ascendant dont on suit la trajectoire afin de déterminer la vitesse et la direction du vent et que l'on munit d'une radiosonde effectuant et transmettant la mesure de grandeurs météorologiques telles que la pression atmosphérique , la température et l'humidité relative ; cette technique, exigeant généralement des lancers de ballon à des heures internationalement fixées, permet de couvrir l'ensemble du milieu atmosphérique relevant de la météorologie (jusqu'à 25 km d'altitude environ). Les ballons ascendants, ou ballons-sondes, sont de nos jours gonflés à l’hélium et non plus comme autrefois à l'hydrogène, qui est bon marché mais inflammable.

Radiosonde

Boîte contenant des instruments de mesure de la pression, de la température et de l'humidité. Les mesures sont prises en altitude et transmises directement à une station au sol. La radiosonde peut être attachée à un ballon ou bien lâchée depuis un aéronef.

Rafale

Une rafale est un renforcement brutal et passager du vent, qui se traduit par une hausse brève et soudaine de la vitesse instantanée du vent en comparaison de la valeur alors acquise par sa vitesse moyenne. Chaque rafale possède une certaine amplitude qui fait passer le vent d'un minimum de vitesse instantanée à un maximum de vitesse instantanée appelé la vitesse de pointe de la rafale ; il peut arriver que cette vitesse de pointe soit supérieure de 50 % ou davantage à la vitesse du vent moyen.

Réchauffement global

Augmentation générale des températures dans l'atmosphère.

Redoux

Période durant la saison froide au cours de laquelle des températures plus chaudes sont observées.

Réseau d'observation météorologique

Ensemble des lieux où sont effectuées des mesures météorologiques sur une base régulière.

Rose des vents

Diagramme étoilé indiquant les fréquences relatives des diverses directions des vents en un lieu pour une période déterminée.

Rosée

Est l'apparition de petites gouttes d'eau sur les objets refroidis à l'extérieur.

S

Saute des vents

Variation brusque de la direction du vent.

Sécheresse

Est un déficit en eau, qui touche une vaste surface pendant une durée déterminée, par rapport à une valeur moyenne relative à la période et la zone concernées. Elle peut être définie sous trois formes : météorologique (climatique), hydrologique et agricole. Mais la sécheresse climatique reste, en général, l'élément moteur des deux autres.

Sirocco

Vent sec et très chaud, de sud-est, venant du Sahara, qui souffle sur l'Afrique du Nord et le sud de la Méditerranée lorsque des dépressions s'installent au-dessus de l'Algérie ou des îles Baléares.

Smog

Fusion des mots anglais smoke , "fumée", et fog , "brouillard". Le brouillard s'allient à une pollution atmosphérique tenace pour donner naissance à un mélange semblable à un aérosol liquide, parfois très dangereux pour la santé humaine.

SODAR
Acronyme de SOund Detection And Ranging. Instrument de mesure de la hauteur de l'inversion de température et des profils verticaux du vent qui utilise le principe de la propagation des ondes sonores dans l'atmosphère.
Stabilité

Propriété de l'état au repos ou du mouvement permanent d'un système tel que toute perturbation introduite dans cet état va s'atténuer.

Station météorologique

Ensemble des installations (terrains, bâtiments, instruments de mesure, etc.) nécessaires à la collecte des observations météorologiques en un lieu précis.

Système dépressionnaire

Système météorologique caractérisé par une pression en surface plus faible qu'aux pourtours de celui-ci. On associe ce type de système aux dépressions. De tels systèmes sont souvent synonymes de mauvais temps (présence de nuages ou précipitation, ou des deux).

T

Température

Mesure le degré d'agitation thermique des particules qui composent un système. Elle se mesure au moyen d'un thermomètre.

Tempête

Est une perturbation atmosphérique qui comprend des variations de pression atmosphérique et de vent suffisantes pour présenter des risques de dommages pouvant aller de quelques dégâts matériels à des ravages catastrophiques.

Théodolite

Instrument de mesure du vent. Il sert à suivre la trajectoire d'un ballon-sonde qui monte dans l'atmosphère tout en se déplaçant horizontalement sous l'influence du vent. Des mesures successives des angles d'élévation et de rotation du théodolite permettent de déduire la vitesse et la direction du vent en fonction de l'altitude.

Thermomètre

Sont basés sur les variations de volume des liquides soumis à des variations de température. Les modèles utilisés en météorologie sont des thermomètres à mercure ou à alcool.

 

Tonnerre

Lorsqu'il y a un orage, la température à proximité de l'éclair est très élevée, l'air se dilate alors très rapidement et provoque une explosion due à une compression et décompression rapide: c'est le tonnerre. Le son de cette explosion se déplace à 337 m/s, alors que la lumière de l'éclair qui a produit cette dilatation se déplace elle à 300 000 km/s. C'est pour cette raison que l'on observe toujours l'éclair avant d'entendre le tonnerre. Pour calculer la distance de l'éclair il suffit, donc, de compter le nombre de secondes séparant l'éclair de son bruit, puis de le diviser par trois. Le résultat ainsi obtenu correspond au nombre de kilomètres nous séparant de l'éclair.

Tornade

Tourbillons violents qui deviennent souvent visibles sous la forme d’un entonnoir s’étirant de la base d’un nuage jusqu’au sol. Une tornade est le résultat de la rencontre d’une masse d’air chaud instable et d’une masse d’air froid.

Tourbillon

Mouvement circulaire et accéléré de l'air formant ainsi une micro tornade. Cette dernière est toutefois peu dangereuse. (c'est une colonne de poussière tourbillonnante!). Elle apparaît surtout dans des zones aride ou semi aride ( comme l'oriental et le sud est du Maroc).

Trombe marine

Violent tourbillon de vent de faible dimension et de courte durée au-dessus des mers et des océans. Lorsqu'elles atteignent sur les côtes, ces trombes peuvent causer des dégâts importants.

Turbulence

Mouvements désordonnés de l'air, généralement verticaux, provoquant l'agitation parfois violente des avions.

U

Upwelling

Mot anglais désignant le phénomène par lequel l'eau froide du fond de l'océan remonte à la surface des côtes, sous l'effet des vents à la surface.

V

Vent

Le vent naît sous l'effet des différences de températures et de pression. La pression sur la terre est haute si de l'air lourd et froid descend et basse si de l'air chaud et léger monte. L'air chaud (plus léger) monte naturellement dans les couches hautes de l'atmosphère pour y créer une zone de basse pression "L". Cependant, l'air chaud attire à lui une autre masse d'air: la zone de haute pression. C'est de cette différence de pression entre les deux masses d'air qu'origine le vent.

Verglas

Des gouttes d'eau qui se précipitent sur des objets dont la surface est à une température aux alentours de 0 °C, elles se congèlent alors instantanément en formant un dépôt de glace compact.

Virga

Précipitation, habituellement de glace, qui s'évapore avant d'atteindre le sol. Le virga se caractérise par une traînée sombre qui semble prolonger la base d'un altostratus ou d'un nimbostratus.

Vortex

Tourbillon produit par les cyclones o dépressions. Le vortex des cyclones s'observe par la disposition circulaire (enroulement) des nuages sur les photos provenant de satellites.

W

Westerlies

Nom d'origine anglaise donné aux vents soufflant de l'ouest.

Willy-Willy

Nom donné aux cyclones tropicaux ou tornades en Australie.

X

Xénon

Est un élément chimique, de symbole Xe et de numéro atomique 54. Le xénon est un gaz rare, inodore et incolore. Dans le vide, il émet une belle lumière bleue sous l'excitation d'une décharge électrique.

Y

Yamase

Vent d'est à nord-est issu en été des hautes pressions de la mer d'Okhotsk, d'où il souffle sur les côtes nord-est de Honshu, principale île du Japon : l'air que durant quelques jours il y transporte a été refroidi par les eaux maritimes et se charge de nuages, de brumes épaisses et de pluies fines, ce qui peut nuire aux récoltes de riz.

Z

Zonda

Vent qui souffle en Argentine sur le versant oriental des Andes.

Zone climatique

Région de la surface terrestre où les différents lieux possède des caractéristiques semblables de température, d'humidité et de vent.

Zone de convergence intertropicale

Zone située près de l'équateur et qui représente la limite entre les circulations atmosphériques (alizés) de l'hémisphère Nord et de l'hémisphère Sud. On peut observer cette zone sur les images des satellites par la présence d'une bande quasi zonale de nuages convectifs près de l'équateur.

Zone de haute pression

Dans l'hémisphère Nord, les zones de haute pression se traduisent par une configuration de la circulation atmosphérique ayant l'aspect d'une spirale tournant dans le sens des aiguilles d'une montre. De façon plus technique, on appelle également ces zones de haute pression des « anticyclones ».

0